Oldforest

Oldforest
Mon nouveau roman, Oldforest, est disponible. Pour le commander, cliquez sur l'image.

20 mars 2017

FILM: Une histoire vraie

Alvin, 73 ans, décide de prendre la route sur une vieille tondeuse à gazon pour rendre visite à son frère avec qui il est fâché depuis plus de dix ans ...




Sans doute le moins Lynchien des films de David Lynch, et pourtant l'un de mes préférés, Une Histoire Vraie est à la fois une œuvre profondément humaniste et un véritable voyage au cœur de l'Amérique profonde. Le titre original, the Straight Story, maladroitement traduit en français, vient du nom du véritable personnage dont la (fin) de vie a inspiré le film, Alvin Straight. Car le film une Histoire Vraie est inspiré ... d'une histoire vraie. Le comédien qui interprète Alvin, Richard Farnsworth, 80 ans lors du tournage, fut nommé pour ce rôle à l'Oscar du meilleur acteur et reste encore aujourd'hui le comédien le plus âgé a avoir eu cet honneur dans cette catégorie.
L'histoire est simple.
Suite à une violente dispute, Alvin, 73 ans, n'a pas vu son frère depuis plus de dix ans. Lorsqu'il apprend qu'il est malade, il décide de forcer le destin et d'aller lui rendre visite. Comme il ne sent pas prêt pour ces retrouvailles, Alvin décide de prendre son temps et de faire les quelques centaines de miles qui le séparent de son frère à son rythme, sur une tondeuse à gazon, dans l'espoir que ce (long) voyage l'aidera à mieux vivre cette réconciliation. Ce long trajet tout en lenteur au cœur des immenses plaines agricoles du centre de l'Amérique, loin des paysages spectaculaires de l'Ouest, sera pour lui l'occasion de revisiter sa vie à travers de nombreuses rencontres, mais aussi, au fil des soirées passées à la belle étoile au plus près de la nature, de se découvrir une seconde jeunesse. 
L'immense qualité du film - et ce qui fait sa rareté -  vient de son rythme, qui respecte celui de son héros. David Lynch prend son temps et nous en offre pour savourer le voyage d'Alvin, ses longues lignes droites au milieu des champs comme ses rencontres, sans jamais tenter d'en accélérer artificiellement la cadence. Pour certains, cette lenteur deviendra une épreuve insurmontable, mais pour ceux dont je fais partie qui pensent que nous avons souvent tendance à nous agiter frénétiquement pour pas grand-chose, elle agira comme comme une bouffée d'air bienfaitrice, jouissive et salvatrice. 
Angelo Badalamenti, compositeur attitré de longue date de David Lynch, nous livre ici une de ses partitions les plus abouties, une musique originale habitée qui accompagne le film jusqu'à la séquence finale de retrouvailles entre ces deux frères au crépuscule de leur vie, une scène sobre et bouleversante qui vous hantera longtemps après la fin du générique. 

Une balade tout en lenteur sur les routes de l'Amérique des grandes prairies. Humaniste et dépaysant.

The Straight Story / Une Histoire Vraie, un film de David Lynch, sorti en 1999.
Disponible en DVD/BlueRay/VOD





16 mars 2017

SERIE: Klondike

Etats-Unis, fin XIXe. Deux jeunes diplômés de l'université de Boston décident de tenter leur chance et de se rendre dans le Yukon pour y participer à la ruée vers l'or ...



Pour les amoureux des romans de Jack London (présent en tant que personnage à l'image), de l'histoire américaine et des grands espaces, la série Klondike est un véritable cadeau.
La grande qualité de ce voyage au pays des chercheurs d'or ne réside pas dans son scénario qui, s'il se laisse suivre sans accrocs, aurait mérité davantage d'enjeux, de profondeur et de rebondissements, mais dans l'incroyable reconstitution historique d'une des périodes à la fois les plus populaires et les plus méconnues de l'histoire de l'Amérique. 
La série s'ouvre par une séquence très spectaculaire de traversée de la White Pass, passage obligatoire pour les chercheurs d'or fraichement débarqués de leur bateau pour atteindre le Yukon, la rivière Klondike, Dawson City, et ses champs aurifères. Une fois de l'autre côté du col, un monde sauvage, violent et rarement source d'enrichissement les attendait. Et c'est la que la série prend tout sa signification, en nous montrant à quel point trouver de l'or dans de telles conditions était difficile, voire impossible. 
Une fois sur place, les chercheurs d'or devaient obtenir une concession, trouver du matériel pour l'exploiter,  y travailler jour et nuit pendant les beaux jours avant que l'hiver ne rende le sol trop dur pour être creusé. Ils devaient survivre à la famine, à la maladie, à l'hiver rigoureux et ses températures inhumaines, le tout dans des conditions de vie misérables, au coeur d'une faune humaine violente, isolée du monde civilisé et de ses lois. Et lorsque certains trouvaient de l'or, ce qui arrivait rarement et presque toujours en petites quantités, ils devaient échapper aux sirènes des sociétés privées qui s'enrichissaient sur les souffrances et les malheurs des chercheurs d'or en rachetant leur maigre butin pour une misère. Pour ceux qui parvenaient malgré ces obstacles à quitter la région avec quelques dizaines de grammes dans les poches, le plus dur restait à venir: ils devaient survivre au long voyage de retour vers le monde civilisé, sur des pistes truffées de pilleurs, de voleurs et de charognards. 
Au terme des quelques heures passées en immersion dans le Yukon sauvage de la fin du XIXe à regarder cette série, une évidence s'impose:  chercheur d'or n'était pas un métier de tout repos. 

Un travail de reconstitution historique impressionnant pour une histoire qui nous immerge dans la réalité de la ruée vers l'or.  

Klondike, une série 3*90' réalisée par Simon Cellan Jones, produit par Ridley Scott, sortie en 2014.
Disponible en DVD/BlueRay/VOD







Sur ce site:

FILM, DOC et ROMAN: The Revenant
FILM: Le Convoi Sauvage
FILM: La Piste des Géants







13 mars 2017

BD: Sauvage ou la sagesse des Pierres

Suite à la mort de son compagnon de randonnée, une jeune femme se retrouve seule dans une forêt et va faire un voyage mystique et métaphysique au cœur de la nature ...


Sauvage ou la sagesse des Pierres est une (longue) bande dessinée (presque) en noir et blanc qui nous invite à une immersion dans une forêt pour une fable mystique et métaphysique inspirée sur le rapport entre l'homme et la nature. L'héroïne, une jeune femme, voit son compagnon de randonnée mourir devant elle, et va, au sens propre comme au sens figuré se fondre dans la forêt. Durant son errance, elle sera hantée par le souvenir de son compagnon, reflet de sa propre part humaine agonisante. Elle assistera au réveil de sa part animale, et de ses sens depuis longtemps endormis par la vie en société. Elle sera confrontée au monde animal, à travers sa rencontre avec un renard rouge (à n'en pas douter un hommage au Petit Prince), au monde végétal représenté par des séquoias plusieurs fois centenaire, et enfin au monde minéral, à ces pierres annoncées dans le titre, et à leur sagesse.
Au fil des pages, l'auteur, Thomas Gilbert, brasse de nombreux thèmes, mais il nous invite davantage à une transe intérieure qu'à une réflexion structurée, en apportant rarement des réponses aux questions qu'il soulève. Il alterne des passages très lumineux et d'autres beaucoup plus sombres, voir résolument noirs, et il n'épargne rien à son personnage féminin, tant d'un point de vue physique que psychologique. Planches après planche, nous l'accompagnons dans sa quête existentielle, et dans son voyage violent et libératoire au plus proche des éléments naturels. Son histoire, poignante, ne nous lâche pas jusqu'à la dernière page. 
Thomas Gilbert s'offre une grande liberté dans la qualité de ses dessins, parfois très travaillés, d'autres fois plus crayonnés, une disparité qui, lorsque l'on y prête attention, a toujours du sens. Certains, comme moi, pourront être un peu repoussés à la lecture des premières pages par l'âpreté du graphisme, mais le voyage vaut l'effort de passer outre et de se laisser embarquer au cœur de cette forêt, au plus proche des renards, des séquoias, des pierres, de la pluie, du vent, des rivières et des hautes herbes. 

Un voyage au cœur de la nature. Profond et inspiré.

Sauvage ou la Sagesse des Pierres, une bande dessinée de Thomas Gilbert (2016).
Disponible aux Editions Vide Cocagne.



Sur ce site, pour les amoureux des Arbres: